Les Fréquences de guérison du Dr RIFE

Lorsque les parties du corps deviennent stressées ou dis-assouplies, elles ne produisent plus

l’onde sonore correcte...

rtrr

En d’autres termes, elles ne vibrent pas à leur première fréquence de résonance, et pour rétablir ou recalibrer votre fréquence, vous devez comprendre comment les vibrations inférieures et supérieures affectent votre énergie et la santé.

La science, la médecine et la métaphysique sont d’accord pour dire que certaines fréquences peuvent repousser la maladie et que certaines fréquences peuvent détruire la maladie.

 

La recherche scientifique a montré que les différentes parties de notre corps ont

leur propre signature sonore.

En résumé, le son des cellules de votre cœur diffère du bruit des cellules de vos poumons.

Le Docteur RIFE est né le 16 mai 1888 à Elkhorn dans le Nebraska et mourra à 83 ans le 5 Août 1971 au Grossmont Hospital probablement assassiné après avoir fuit à Tijuana au Mexique.

ghg

Dès 1920 le Dr Rife est le premier chercheur jamais reconnu, à avoir identifié et photographié le virus de la tuberculose.

A partir de 1920 tout s’accélère ; après de nombreuses inventions (principalement en optique), il invente un microscope prismatique nommé le microscope universel après plusieurs modèles , ainsi il observera des bactéries et des virus VIVANTS ;

 

- avec un agrandissement maximum pour le microscope n°3 (Los Angeles Times du matin 27nov.1931pg8) de 1/60.000 avec une résolution de 31.000 lui permettant cette observation du vivant en avance considérable sur son temps, ce qui n’est pas la caractéristique de résolution des microscopes électroniques qui apparaîtront bien plus tard.

RIFE la Machine qui tue la Bactérie

Rife_662.jpg

A la suite de ses expérimentations, il s’aperçoit dés 1915 que les virus ont une fréquence de réfraction à différents spectres lumineux ;

cette découverte est fondamentale, chaque virus a sa propre fréquence de résonance.

Rife tuera alors sous son microscope ces virus vivants qu’il nomme BX et BY (1932), formellement responsables du cancer selon lui et qui proviennent de bactéries ; ce qui ne dénie pas non plus la prolifération cellulaire constatée lors d’un cancer par exemple et qui sera le cheval de bataille de Gaston Naessens plus tard en 1956 ;

tout ceci pouvant s’intégrer à la théorie de Dirk Hamer sur le déclenchement du cancer.

Loin de s’arrêter là, Royal Rife (avec l’aide incontournable de Phillip Hoyland) fabriquera la machine tueuse de cancer avec un tube à plasma (1929-1943, sous les spécifications du Docteur Gruner) à décharge (à l’Hélium) utilisant des ondes radio AM (modulation d’amplitudes) en carré après plusieurs niveaux d’amplification pour « casser » les VIRUS de la même manière qu’un verre peut être brisé par un accord en résonance,

ou même un pont s’écroulant par la marche cadencée d’une troupe. (Ce phénomène est bien connu).

Les caractéristiques exactes de la machine Rife-Hoyland n’ont toujours pas été retrouvés.

dr-rife.jpg
7dfd0bb1c2ed5ff50d675b5b43d4b6-dec2d.jpg

 Une invention 

 qui dérange  

A partir de 1947, Rife travaillera avec Verne Thomson un expert en électronique de la police de San Diego et s’écartera de la voie trouvé par Hoyland ;

l’appareil de 1947 (de Hoyland) attribué à Rife retrouvé par James Bare n’est plus une machine Hoyland, cet appareil construit par Hoyland

pour le Dr.Yale, fut modifié par Thomson alors qu’il fonctionnait

(contre le cancer) avant la modification, car Rife ne comprenait plus les modifications primordiales de Hoyland (pour guérir le Cancer et non tuer uniquement un ou plusieurs virus sous microscope) pour guérir le Cancer, il semble bien que la voie des multiples harmoniques n’a pas été comprise par RIFE.